Les rapports

COP15 – Montréal – Projet de décision présenté par le Président

Convention sur la diversité biologique

Rapport Comité 21

La Conférence des Nations Unies sur la biodiversité, COP15, s’est conclue tôt lundi à Montréal, au Canada, par un accord historique visant à protéger 30 % des terres, des zones côtières et des eaux intérieures de la planète d’ici la fin de la décennie. 

Le Cadre mondial pour la biodiversité de Kunming-Montréal vise également à réduire de moitié le gaspillage alimentaire.  

Le Cadre d’action et l’ensemble des cibles, des objectifs et des financements qui lui sont associés « ne représentent qu’une première étape dans la réinitialisation de notre relation avec la nature », a déclaré Inger Andersen, Directrice exécutive du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), lors de la séance plénière de clôture. 

La COP15 a donné lieu au lancement d’une plateforme destinée à aider les pays à accélérer la mise en œuvre du Cadre d’action. 

Vingt-trois pays, menés par la Colombie et soutenus par l’Allemagne, ont signé une déclaration établissant le Partenariat Accélérateur pour aider les gouvernements à accélérer la mise en œuvre de leurs stratégies et plans d’action nationaux pour la biodiversité (SPANB).  

L’objectif est de faciliter l’accès au soutien financier et technique, de développer des capacités institutionnelles adaptées aux différents niveaux et aux besoins nationaux, et de promouvoir le dialogue. 

Découvrir les résolutions de la COP15 

« Entre Charm El-Cheikh et Montréal : Géopolitique des ressources, crise de l’énergie et veille sur la biodiversité »

Nations Unies

Rapport Comité 21

Cette note publiée le 2 décembre 2022, au retour de la COP27 et à l’orée de la COP15 sur la Diversité biologique, est l’occasion pour le Comité 21 d’analyser :

> Le bilan mitigé de la COP 27 : l’objectif de 1,5°C, l’omission du renoncement aux énergies fossiles, le fonds Pertes et Dommages et les financements globaux ;

> Les autres annonces « timides » prises sur le long terme, et la perspective du Bilan Mondial prévu par les Accords de Paris en 2023 ;

> L’influence croissante de la géopolitique sur les questions de conservation de la biosphère, pour la COP27 comme pour la COP15. 

La réussite de la COP15 sur la biodiversité, et des futures autres COP, dépendra en grande partie des financements accordés à la survie de l’humanité.

Dans ce rapport, Antonio Gutterez, secrétaire général de l’ONU, exhorte à ce que les engagements pris soient honorés avec davantage d’investissements, pour empêcher que les crises se transforment en véritables conflits et  en instaurant des mesures audacieuses qui profitent à tous.

 

Lire la note des Nations Unies 

Représentations sociales du changement climatique : 23 ème vague du baromètre

ADEME

Rapport Comité 21

La COP27 parvient à un accord sur un nouveau fonds « Pertes et préjudices » pour les pays vulnérables.

Depuis 2000, l’ADEME conduit une enquête administrée chaque année auprès d’échantillons représentatifs de la population Française permettant de dresser un tableau des représentations sociales du changement climatique et de leurs évolutions.
Cette enquête s’intéresse à la place de l’environnement dans les préoccupations des Français, les représentations des causes et conséquences du changement climatique, l’opinion sur les solutions et mesures de politiques publiques ainsi que les pratiques et l’engagement individuel déclaré.
Les principaux résultats de cette nouvelle enquête montrent que la pression du contexte économique n’a aucunement fait disparaitre les inquiétudes liées au changement climatique.
Les deux tiers des Français craignent que le changement climatique ne soit pas «Limité à des niveaux raisonnables d’ici la fin du siècle». Une large majorité est convaincue de la cause anthropique du phénomène.

Télécharger les graphiques associés

Consulter le rapport de l’ADEME 

Sustainable Development Report 2022 – The SDGs as Roadmap to 2030 and Beyond

SDSN (Réseau de Solution pour le Développement Durable des Nations Unies)

Rapport Comité 21

Le SDSN publie le 2 juin 2022, jour de l’ouverture de la conférence Stockholm+50 en Suède, son rapport annuel sur le développement durable.

Dans ce rapport, le SDSN dresse le classement de 163 pays en fonction de leur performance envers les ODD. La Finlande, le Danemark et la Suède conservent les trois premières places tandis que la France progresse légèrement en passant de la 8ème à la 7ème place. Tous les pays du top 10 de l’indice 2022 sont des pays européens.

Pour la deuxième année consécutive, le monde ne réalise plus de progrès vers les ODD. Les multiples crises représentent des retards voire des reculs majeurs pour le développement durable à l’échelle mondiale. Ce rapport démontre aussi que les pays pauvres sont les plus impactés par les crises et conclut à l’urgence de mettre en place un « plan mondial pour financer les ODD ». 

Lire le rapport du SDSN 

Rapport sur les objectifs de développement durable 2022

Nations Unies

Rapport Comité 21

Le Rapport sur les objectifs de développement durable 2022 montre les effets dévastateurs de ces crises sur la réalisation des objectifs de développement durable (ODD). Dans ce contexte 2022, le monde connaît aujourd’hui le plus grand nombre de conflits depuis la création de l’Organisation des Nations Unies. Environ 2 milliards de personnes vivent dans des pays touchés par des conflits. Ces situations ne feront que s’aggraver avec les changements climatiques, qui agissent comme un « multiplicateur de crise » et dont les impacts se ressentent déjà aux quatre coins de la planète. L’augmentation des vagues de chaleur, des sécheresses et des inondations touche milliards de personnes dans le monde, contribuant aussi à la pauvreté, à la faim, à l’instabilité.

Dans ce rapport, Antonio Gutterez, secrétaire général de L’ONU exhorte à ce que les engagements pris soient honorés avec davantage d’investissements, pour empêcher que les crises se transforment en véritables conflits et  en instaurant des mesures audacieuses qui profitent à tous.

Découvrir la réalisation des ODD 

Plan de mise en œuvre de la COP27

COP27

Rapport Comité 21

La COP27 parvient à un accord sur un nouveau fonds « Pertes et préjudices » pour les pays vulnérables.

 

Les parties ont également convenu des dispositions institutionnelles pour rendre opérationnel le Réseau de Santiago pour les pertes et dommages, afin de catalyser l’assistance technique aux pays en développement qui sont particulièrement vulnérables aux effets néfastes du changement climatique.

Lire le plan de mise en œuvre de la COP27 

Forum Politique de Haut Niveau

Comité 21

Rapport Comité 21

Le Rapport sur les objectifs de développement durable 2022 montre les effets dévastateurs de ces crises sur la réalisation des objectifs de développement durable (ODD). Dans ce contexte 2022, le monde connaît aujourd’hui le plus grand nombre de conflits depuis la création de l’Organisation des Nations Unies. Environ 2 milliards de personnes vivent dans des pays touchés par des conflits. Ces situations ne feront que s’aggraver avec les changements climatiques, qui agissent comme un « multiplicateur de crise » et dont les impacts se ressentent déjà aux quatre coins de la planète. L’augmentation des vagues de chaleur, des sécheresses et des inondations touche milliards de personnes dans le monde, contribuant aussi à la pauvreté, à la faim, à l’instabilité.

Dans ce rapport, Antonio Gutterez, secrétaire général de L’ONU exhorte à ce que les engagements pris soient honorés avec davantage d’investissements, pour empêcher que les crises se transforment en véritables conflits et  en instaurant des mesures audacieuses qui profitent à tous.

Lire la note 

Soutenabilités ! Orchestrer et planifier l’action publique

France Stratégie

Rapport Comité 21

La COP27 parvient à un accord sur un nouveau fonds « Pertes et préjudices » pour les pays vulnérables.

 

Les parties ont également convenu des dispositions institutionnelles pour rendre opérationnel le Réseau de Santiago pour les pertes et dommages, afin de catalyser l’assistance technique aux pays en développement qui sont particulièrement vulnérables aux effets néfastes du changement climatique.

Lire le rapport de France Stratégie 

Sustainable Development in the European Union

Eurostat

Rapport Comité 21

Le rapport annuel publié par Eurostat le 23 mai 2022, portant sur l’état des lieux annuel des progrès de l’UE sur les ODD, montre tout d’abord une progression dans la réalisation de la plupart des objectifs au cours des cinq dernières années avec une réelle avancée pour l’ODD 16, et les ODD 7 et 8, une stagnation dans certains domaines, et un impact de la pandémie. Concrètement on note « des progrès peu importants » dans l’ODD 3, 14, 5 , 11, 10, 12 , 4 , 13 et 2. Quant aux progrès accomplis par l’UE sur l’ODD 17 (partenariats) et l’ODD 6 (eau propre et assainissement), ils ont été évalués comme neutres, signifiant qu’ils ont été caractérisés par un nombre presque égal de développements durables et non durables. A noter qu’un léger recul a été constaté pour l’ODD 15 (vie terrestre), démontrant que « les écosystèmes et la biodiversité ont continué à subir la pression des activités humaines », selon Eurostat.

Lire le rapport d’Eurostat 

Un chemin court et sinueux jusqu’à 2030 : Mesurer la distance à parcourir pour atteindre les cibles des ODD

OCDE

Rapport Comité 21

Ce rapport de l’OCDE publié le 27 avril 2022 montre qu’en dépit des progrès accomplis depuis l’adoption de l’Agenda 2030 et de ses 17 ODD, les pays de l’OCDE n’atteignent que 25 % des 112 cibles pour lesquelles leurs performances peuvent être évaluées. L’absence de progression est « manifeste » en ce qui concerne les inégalités et l’exclusion. L’OCDE fait observer que l’augmentation des pressions environnementales et la crise sanitaire depuis 2020 ont constitué de véritables freins à la progression des ODD. Au vu de ces faits et des résultats à mi parcours, l’atteinte des ODD dans cette décennie est accompagnée d’une certaine incertitude. Selon l’OCDE, « une action plus déterminée des pouvoirs publics sera nécessaire pour assurer la réussite du programme 2030 ».

Lire le rapport de l’OCDE 

Migration of climate change: Summary for policymakers

GIEC

Rapport Comité 21

Ce sixième rapport du GIEC dresse une liste exhaustive des moyens d’atténuer les effets du changement climatique.

Il regroupe l’ensemble des ressources disponibles sur ce sujet. Les articles universitaires résumés et mis en avant dans ce rapport portent sur l’aspect scientifique, technologique, environnemental, économique et social des politiques d’atténuation du changement climatique. Le rapport donne des outils clés, des éléments concrets de réponse aux décideurs politiques afin de lutter efficacement contre le réchauffement climatique. Pour découvrir les principales propositions, lire le rapport (rapport 100% en anglais).

 

Lire le rapport du GIEC  

Financing for Sustainable Development Report 2022 : Bridging the finance divide

Inter-agency Task Force on Financing for Development of United Nations

Rapport Comité 21

Du fait des crises liées à la pandémie du Covid-19, le rapport annuel de l’ONU sur le financement du développement durable pointe le fossé qui se creuse entre pays riches et pauvres. Publié le 12 avril 2022, en pleine crise ukrainienne, ce rapport intègre le choc de la pandémie et les conséquences notamment sur les pays pauvres. En effet si les pays riches ont pu soutenir leur redressement économique après la pandémie grâce à des sommes record empruntées à des taux d’intérêt ultra-faibles, les pays les plus pauvres ont dépensé des milliards pour le service de leur dette, ce qui les a empêchés d’investir dans le développement durable. Ainsi les pays développés continuent de mener des actions en matière de durabilité et d’inclusion grâce au plan de relance tandis que les pays  sont contraints de réduire les budgets en faveur de la transition afin de rembourser les intérêts de leur dette.

Ce rapport démontre que les crises exacerbent les situations et impactent négativement l’avancement des ODD.

Dans ces conditions , engager des fonds et développer un budget afin de mettre en place des politiques durables et inclusives semble quasi impossible pour les pays en voie de développement , et ainsi un véritable fossé financier se creuse : c’est l’objet du rapport Financing for Sustainable Development Report 2022 : Bridging the Finance Divide, publié par l’ONU.  Ce rapport propose un certain nombre de solutions afin de réduire ce fossé : le rapport promeut notamment la coopération monétaire internationale , principalement à travers le commerce ; le développement de banques multilatérales, une coopération plus poussée au niveau de certains secteurs ; notamment les nouvelles technologies ; et des politiques plus assertives concernant la lutte contre les flux financiers illégaux.

Toutes ces mesures aspirent au même but commun : tous les flux financiers doivent être alignés sur le développement durable.

(Rapport 100% en anglais)

Lire le rapport de l’Inter-agency Task Force on Financing for Development of United Nations  

Communiqué de presse du GIEC: « C’est établi: nous pouvons réduire de moitié les émissions d’ici à 2030, mais il faut agir aujourd’hui. »

Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat

Rapport Comité 21

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) a publié, lundi 4 avril, le troisième et dernier volet de son sixième rapport sur le changement climatique. Après le rapport du groupe de travail sur l’évolution physique du climat et sur ses effets sur les sociétés humaines et la biodiversité, les scientifiques produisent une séries de pistes d’actions et de solutions pour « atténuer » et réduire les émissions de gaz à effet de serre . Selon le GIEC, il faut que les émissions de gaz à effet de serre « plafonnent avant 2025 au plus tard » pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 °C, comme le prévoit l’accord de Paris. Pour réussir cette trajectoire, il faut des mesures rapides, immédiates et ambitieuses et des transformations majeures dans tous les secteurs. Lire le communiqué de presse du GIEC

 

Lire le communiqué de presse du GIEC 

Rapport autour des objectifs de développement durable

Florence Provendier, Députée des Hauts de Seine

Rapport Comité 21

Après un rappel du cadre systémique des ODD et de l’agenda 2030, le rapport fait un état des lieux des réalisations et des freins à la réalisation d’une feuille de route ODD française .

Les ODD se veulent être universels et transversaux: ce rapport, remis au Premier Ministre et à la Ministre de la Transition écologique, plaide en faveur d’une démocratisation et d’une appropriation des ODD par le plus grand nombre. Souvent mal compris, et réduits à leur simple dimension écologique, les ODD peuvent -et doivent- être à la fois intégré comme outil de pilotage, et compris dans leur entièreté. Ce rapport propose un certain nombre de politiques de structuration afin de faire émerger une feuille de route française.

Cette démocratisation passe par plusieurs canaux : l’éducation, la formation tout au long de la vie, la finance et des mesures concrètes d’impact en sont les principaux.

Entités publiques (état, ministères), écoles, territoires, acteurs économiques, citoyens; tout le monde est concerné par cette appropriation des ODD.  Le rapport propose un certain nombre d’initiatives à mettre en place afin d’atteindre cette appropriation plurielle.

Par ailleurs, le rapport met en avant des politiques déjà existantes, afin de pouvoir mieux s’en inspirer et réussir à démocratiser les ODD en France.

Lire le rapport de Florence Provendier 

Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau 2022 : eaux souterraines, rendre visible l’invisible

ONU

Rapport Comité 21

Ce rapport mondial des Nations Unies vise à mettre en lumière les eaux souterraines, ressource peu connue et souvent mal comprise. Le rapport attire l’attention sur le rôle spécifique de cet écosystème, ainsi que sur les défis et les opportunités qui relèvent de la gestion et de la gouvernance des ressources en eau dans le monde.

Lire le rapport des Nations Unies 

Rapport : L’urgence du temps long

Pascal Demurger, Directeur général de la MAIF

Rapport Comité 21

La gravité et l’urgence des défis sociaux et environnementaux nécessitent de refonder les relations entre les puissances publiques et les acteurs privés, entre l’État et la société civile, entre le pouvoir politique et les forces économiques. Une redéfinition de la « valeur » de l’entreprise à l’aune de ses impacts environnementaux et sociaux s’impose également comme une nécessité afin de construire une société prospère et durable. Des pistes se dessinent déjà, mais un changement radical de paradigme est nécessaire: l’urgence du temps long a sonné.
Pascal Demurger livre dans ce rapport, publié par la fondation Jean Jaurès, douze propositions concrètes afin d’aboutir à un engagement plus puissant des entreprises au service d’une prospérité durable. Parmi ces propositions notamment, la nécessité que les pouvoirs publics distinguent les acteurs économiques entre eux selon leurs comportements et leurs valeurs, ce qui nécessite donc de redéfinir la « valeur » d’une entreprise; ainsi que la création d’un Impact Score ESG.

Lire le Rapport de Pascal Demurger, Janvier 2022  

Voyager bas carbone

The Shift Project

Rapport Comité 21

Selon le plan de transformation de l’économie française , le secteur de la mobilité de longue distance  va devoir baisser ses émissions de gaz à effet de serre de 5 % chaque année pour contribuer à l’objectif de neutralité carbone.   Le Shift Project dresse une série de propositions pour continuer à voyager sur de longues distances en émettant peu de carbone.

Alors que les voyages de longue distance représentent à 90% des modes de transports carbonés en voiture et en avion, et seulement 12% en train, le Shift Projet promeut une inversion de tendance . Une stratégie qui aboutirait à une décroissance du transport aérien, une réduction de la place de la voiture et une multiplication par trois des distances effectuées en train. Le shift propose aussi l’interdiction des vols sur de courtes distances dès lors qu’une alternative en train d’une durée inférieure à 4h30 existe. Pour découvrir les principales propositions du  SHIFT project, lire le rapport.

 

 

Lire le rapport du Shift Project 

Livre Blanc 2022: 10 propositions pour promouvoir la finance à impact social

FAIR (Financer Accompagner Impacter Rassembler)

Rapport Comité 21

Dans ce livre blanc, FAIR appelle les candidats à l’élection présidentielle à intégrer la finance à impact social dans leur projet politique.

Face aux bouleversements crées par la crise sanitaire et aux nombreux défis sociaux et environnementaux, la demande des citoyens pour une finance plus verte et plus sociale se renforce jour après jour.

 Des acteurs se mobilisent pour initier des réponses durables, mais ils ont besoin de financements: c’est pour cela que les pouvoirs publics se doivent de les financer, afin de permettre d’amorcer pleinement une transition écologique et sociale.

Lire le Livre blanc de FAIR, Janvier 2022  

Rapport : A climate wake-up: but business failing to hear the alarm on deforestation

Forest 500

Rapport Comité 21

La nécessité urgente de protéger la nature et de mettre fin à la déforestation était au centre des plans visant à atteindre les objectifs mondiaux en matière de climat lors de la conférence des Nations unies sur le climat qui s’est tenue à Glasgow en 2021.
Les gouvernements, les entreprises et les institutions financières se sont tous engagés à prendre des mesures importantes.

Ce rapport fait état des politiques et des performances des 350 entreprises les plus influentes et des 150 institutions financières financières, qui sont liées à la déforestation par leurs chaînes d’approvisionnement et leurs investissements. Le classement
fournit des données essentielles sur les organisations qui ont pris des engagements, et met en évidence le fait que nombreuses entreprises et institutions financières ignorent encore complètement les enjeux de la déforestation.

Il a été publié en Janvier 2022.

 

Lire le Rapport de Forest 500, Janvier 2022  

Rapport : Baromètre ODD et entreprises

Global Compact

Rapport Comité 21

Ce rapport mesure de manière effective le taux d’engagement des entreprises française vis-à-vis des 17 ODD (Objectifs de développement durable) sur l’année 2021. Le constat général est positif: pour plus de 300 répondants- dont pour moitié des PME- les ODD sont reconnu comme un « objectif majeur, à 93%.

L’évolution de la contribution des entreprises aux ODD et le rôle essentiel qu’elles ont à jouer dans la mise en place de ceux-ci est au cœur de ce rapport.

Ce rapport a été publié en Janvier 2022.

Lire le Rapport de Global Compact Janvier 2022  

Rapport Comité 21

Rapport Comité 21

Découvrez le rapport du Comité 21, La sobriété, fil vert de la transformation, en partenariat avec la Fondation Schneider ; La sobriété, axe de construction d’une ère nouvelle.

Le Comité 21, vient de publier une note, « Sobriété, fil vert de la transformation », et dix propositions après deux ans de travaux et de réflexions avec ses membres, entreprises, territoires et ONG.

Lire le Rapport du Comité 21, Février 2022  

Rapport Jean Jouzel

Jean Jouzel

Rapport Comité 21

Rapport: Sensibiliser et former aux enjeux de la transition écologique et du développement durable dans l’enseignement supérieur

Le rapport JOUZEL, fruit du groupe de travail, présidé par Jean Jouzel, consacré à la sensibilisation et à la formation aux enjeux de la transition écologique et du développement durable dans l’enseignement supérieur. Auteur: Jean Jouzel , 16 février 2022.

Télécharger le rapport 

Ressources pédagogiques

Le climat entre nos mains – Océan and Cryosphère

« Océan et cryosphère » est le premier volume de la collection « Le climat entre nos mains »,

une série de guides pédagogiques conçus par l’Office for Climate Education.

Ce guide multidisciplinaire s’adresse aux enseignants de l’école primaire et du collège (cible : élèves de 9 à 15 ans) et propose des séances clés en main se basant sur la démarche d’investigation a n de permettre aux élèves de comprendre le changement climatique ainsi que le fonctionnement des océans et de la cryosphère, à travers des expérimentations ou des analyses de documents. Il s’achève par des propositions de mesures d’atténuation ou d’adaptation, à mettre en place dans leurs écoles ou leurs communautés.

Le guide est structuré en 4 parties :
Éclairage scientifique : les bases scienti ques nécessaires aux enseignants pour maîtriser les sujets qui seront abordés dans les leçons ;
Éclairage pédagogique : une explicitation des différentes approches éducatives proposées dans le guide, ainsi que quelques conseils ;
Partie 1 – Comprendre : Une série de séances clés-en-main, pour des élèves de différents niveaux, avec des supports variés.
Partie 2 – Agir : Des exemples détaillés de projets d’adaptation, de sensibilisation ou d’atténuation du changement climatique mis en place dans des classes ou des communautés, pour s’inspirer.

Ouvrages OCE

Manuel Océan et Cryosphère:

Editeur: Office for Climate Education, 2020, imprimé en France.

Cibles: Manuel à destination des enseignants du primaire et du secondaire.

Lien : https://www.oce.global/fr/resources/activites-de-classe/le-climat-entre-nos-mains-ocean-et-cryosphere

 

Ouvrages OCE 
Ouvrages OCE enseignant Ouvrages OCE enseignant

Manuel L’océan et la cryosphère face au changement climatique : Résumé pour enseignants du rapport spécial du GIEC. 

Editeur: Office for Climate Education, 2020, imprimé en France.

Cibles: enseignants du primaire et du secondaire, et grand public.

Disponible en Français, anglais, allemand, espagnol

Lien : https://www.oce.global/fr/resources/documentation-scientifique/locean-et-la-cryosphere-face-au-changement-climatique-resume

 

Ouvrages OCE résumé 

Ouvrages

Des arbres à défendre !

Patrick Scheyder

FINANCE CLIMAT - Livre

Cet ouvrage présente  le combat mené par George Sand et Théodore Rousseau pour empêcher l’État de raser , en 1872 , des arbres de la forêt de Fontainebleau. Dès le 19ème siècle, des phénomènes de déforestation sont donc déjà attestés, et des figures intellectuelles , dont Georges Sand , se mobilisent pour s’opposer à ce phénomène. En fervent défenseur de l’écologie culturelle, Patrick Scheyder revient sur cette histoire méconnue , et sur l’implication de George Sand dans ce qui deviendra l’écoféminisme. Cet ouvrage raconte les prémices de l’activisme en faveur de la sauvegarde de la biodiversité.

Editions Le Pommier (2022)

Découvrez l’ouvrage sur le site de l’éditeur 

Et si nous ? , Comment relever ensemble les défis du XXIème siècle

François Taddéi

FINANCE CLIMAT - Livre

Cet ouvrage réunit un ensemble de pistes pour passer à l’action dans un monde en constante évolution. Porteur d’un message d’espoir, il est une invitation à changer ses habitudes et ses a priori, à agir à plusieurs plutôt que seul. La question est simple : Et si nous apprenions à prendre soin de nous, des autres et de la planète ? À travers la description d’initiatives existantes, grâce au développement de l’intelligence collective et artificielle, François Taddeï nous invite à repenser le partage des connaissances, l’exercice de la citoyenneté́ et à inventer ensemble des futurs souhaitables.

Editions Calmann Levy (2022)

Découvrez l’ouvrage sur le site de l’éditeur 

L’Écologie et la narration du pire

Alice Canabate

FINANCE CLIMAT - Livre

Dans cet ouvrage, l’autrice met en lumière la puissance narrative des récits dicibles — ou non — racontés par les scientifiques de ces dernières décennies. Si l’angoisse et l’inquiétude semblent prédominer dans le schéma narratif qu’ils transmettent (on peut parler dans certains cas de collapsologie) ; une autre forme de récit, collectif, peut et doit émerger. Ces deux types de récits résultent d’une stratégie fondamentalement différentes mais sont tous deux puissants. Ils ont le pouvoir de changer les choses à l’échelle collective : le récit est un procédé profondément politique dont les enjeux sont longuement décryptés dans cet ouvrage.

Editions Utopia (2022)

Découvrez l’ouvrage sur le site de l’éditeur 

Pour une pensée écologique positive

Patrick Scheyder , Allain Bougrain Dubourg, Boris Cyrulnik, Francis Hallé et Benjamin Stora

FINANCE CLIMAT - Livre

Catastrophes climatiques, feux de forêts, chocs pétroliers, scandales sanitaires : l’actualité de ces dernières décennies est un terreau peu propice à toute forme de positivisme. Face à ces événements bouleversants, nombreux sont ceux à avoir choisi le pessimisme. Collapsologues ou éco-anxieux, pour une majorité, le ciel est voué à s’assombrir. Notre relation avec la nature est devenue mortifère, étant pourtant elle-même source originelle de vie. Mais retrouver une harmonie est encore possible : dans cet essai philosophique, les pensées de Boris Cyrulnik, de Francis Hallé, de Benjamin Stora et d’Allain Bougrain-Dubourg se rencontrent et dialoguent en invitant le lecteur à revoir son rapport à l’écologie et à la nature.

Editions Belin (2022)

Découvrez l’ouvrage sur le site de l’éditeur 

Mémo sur la nouvelle classe écologique

de Bruno Latour, Nikolaj Schultz

FINANCE CLIMAT - Livre

Mémo sur la nouvelle classe écologique: Comment faire émerger une classe écologique consciente et fière d’elle-même, par Bruno Latour et Pierre Nikolaj Schultz.

L’écologie est devenue éminemment politique. Les  élections municipales de 2021 en sont la preuve : elles ont placé à la tête de le plupart des plus importantes municipalités de France des « Maires verts », appartenant donc à un parti écologiste.

Mais dans le champ politique , l’écologie semble plus être une mouvance qu’un véritable objet. Comment alors la politique peut-elle alors se structurer, s’organiser autour d’elle? 

Cet ouvrage signé Bruno Latour, professeur associé au Medialab de Sciences Po ; et Nikolaj Schultz, doctorant au Département de sociologie de l’université de Copenhague, tente d’y répondre et défend pleinement l’idée d’une structuration de l’écologie, pour qu’elle devienne un objet de lutte et aspire à définir l’horizon politique.

 Editions La découverte (Janvier 2022)

Découvrez l’ouvrage sur le site de l’éditeur 

Les limites planétaires

de Aurélien Boutaud, Natacha Gondran

FINANCE CLIMAT - Livre

Les limites planétaires, par Aurélien Boutaud et Natacha Gondran.

La question des limites environnementales est devenue centrale, voire vitale en ce XXIe siècle.  La communauté scientifique s’est depuis longtemps penchée sur ces questions, mais celles-ci ne parvenaient pas à s’imposer de manière pérenne, ni à alerter.

Le paradigme est en train de changer : cet ouvrage, à destination des décideurs comme du grand public, a pour but de « proposer un aperçu des principales variables qui déterminent l’équilibre des écosystèmes à l’échelle planétaire ». L’ouvrage informe , alerte, et dessine des frontières précises à ne pas dépasser avant que l’on ne bascule dans l’irréversible. 

Aurélien Boutaud, docteur en Sciences de la Terre et de l’environnement , chercheur au CNRS et Natacha Gondran; professeur à Mines Saint-Etienne se sont associés pour nous livrer dans cet ouvrage des informations précises et pédagogiques.

 Editions La découverte (Mai 2020)

Découvrez l’ouvrage sur le site de l’éditeur 

Climat, crises : Le plan de transformation de l’économie française

The Shift Project (Avant-propos de Jean-Marc Jancovici)

FINANCE CLIMAT - Livre

Le plan de transformation de l’économie française, par The Shift Project.

Cet ouvrage, préfacé par Jean-Marc Jancovici, propose un programme visant la décarbonation totale des activités françaises . Au fil des chapitres,  l’apport de centaines de contributeurs, collaborateurs, relecteurs  répondent à la question : que faut-il faire pour mettre l’économie française en cohérence avec une baisse des émissions planétaires de 5% par an, compatible avec nos engagements climatiques, tout en permettant de trouver un emploi? L’ouvrage propose un plan de transformation précis et complet , et est un véritable plaidoyer pour trouver le chemin de sortie des énergies fossiles.

Les auteurs , The Shift Project, sont un think-tank reconnu travaillant sur les enjeux du défi climatique et la transition énergétique. 

 Editions Odile Jacob (Janvier 2022)

Découvrez l’ouvrage sur le site de l’éditeur 

À l’aube de la 6ème extinction

Bruno David

FINANCE CLIMAT - Livre

À l’aube de la 6e Extinction, Bruno David.

Plus qu’un cri d’alarme, À l’aube de la sixième extinction est un plaidoyer pour le vivant sous toutes ses formes et un guide pratique, à hauteur d’homme, pour éviter le naufrage, posant ainsi les jalons d’une éthique pour la planète, sans moralisme ni culpabilisation. Est-il trop tard ou pouvons-nous éviter le pire ?

L’auteur, Bruno David, est Président du Muséum national d’Histoire Naturelle, paléontologue et biologiste marin.

 Editions Grasset (Janvier 2021)

Découvrez l’ouvrage sur le site de l’éditeur 

FINANCE CLIMAT RÉVEILLEZ-VOUS !

d’Anne Hessel, Jean Jouzel, Pierre Larrouturou

FINANCE CLIMAT - Livre

Finance, Climat, Réveillez-vous ! Les solutions sont là, par Anne Hessel, Jean Jouzel et Pierre Larrouturou. 

Dérèglement climatique, chômage et précarité, crise financière, crise de l’Europe… Sommes-nous condamnés au chaos ? La bonne nouvelle, c’est qu’il n’y a aucune fatalité.  

Il est est temps de déclarer la guerre au dérèglement climatique, de saisir cette « chance » pour enfin mettre au monde un nouveau modèle de développement, au service de l’humanité.

Et ce livre prouve qu’il est possible de financer ce chantier colossal grâce à un Pacte européen climat-emploi.
Pour vaincre l’inertie des pouvoirs et le poids des lobbies, il est temps de nous rassembler et de pousser nos dirigeants à l’audace: réveillez-vous! Et passons à l’action.

Indigènes Editions

Traduction de l’ouvrage en anglais : A Climate Pact for Europe,How to Finance the Green Deal (Bristol University press)

 

Télécharger